À propos

J’ai 27 ans et déjà 10 années d’expérience. Et je suis là pour vous aider à développer votre activité sur le web et les réseaux sociaux.

Voici mon parcours (pour une version courte, préférez LinkedIn).

J’ai commencé « pirate ».

Tout a commencé lorsque j’ai découvert pour la première fois un ordinateur. J’étais petit et sur le moment, je n’ai rien compris au fonctionnement de cette étrange machine métallique (sous Windows 95 tout de même).

L’ordinateur a vécu pendant de longues années, dans ma chambre, à mes côtés. Je le croisais de temps à autre du regard, mais sans le toucher, par timidité. Et puis vient un jour où…

À vrai dire, je ne me souviens plus de cette magnifique journée de printemps qui marqua le début de mon histoire d’amour avec la technologie. Et c’est bien dommage.

Bref.

J’ai allumé l’ordinateur. J’avais l’ADSL 512k de chez TELE2 et c’était tout bonnement INCROYABLE. J’avais le monde entier à portée de clic…

Étant fan de MacGyver, j’ai rapidement découvert le monde de la sécurité informatique… C’était stimulant pour mon cerveau ; il y avait tout plein d’énigmes à résoudre, de missions à accomplir [pirater des sites web, NDLR].

J’en ai profité pour détecter quelques failles de sécurité sur quelques sites web grand public.

Alors je me suis dit [a peu de choses près, NDLR] :

« Jonathan, écoute, pourquoi n’en ferais-tu pas ton métier ? »

Je suis « Ingénieur Informaticien »

Je l’avoue, je suis un NERD [même si je préfère dire que je suis technophile de la famille des Apple Addict, NDLR].

J’ai donc obtenu mon BAC S avec mention, et j’ai été accepté à SUPINFO International University [j’aime bien donner le nom complet, je trouve que ça ajoute un peu de cachet, NDLR] où j’y ai étudié durant 5 longues années l’informatique et les systèmes d’information.

En parallèle de mes études, j’ai eu la chance de travailler en tant que développeur indépendant et consultant marketing pour un indépendant, une PME, des grands groupes, un institutionnelle, et une startup.

J’ai adoré le sentiment de liberté et de challenge permanent, à basculer sur différents projets, à gérer son temps, ses problématiques, la facturation, le démarchage commerciale, etc.

Cette expérience en débutant solo m’a formé en profondeur et donner un profond sens des responsabilités et du travail bien fait. Quand tu es seul, tu n’as pas le choix : tu as le devoir de bien faire.

À la fin, j’ai fini par décrocher le jackpot : un beau diplôme d’ingénieur en informatique et systèmes d’information.

Après ça, je me suis dit que je devais ouvrir mon esprit au salariat en suivant le cursus classique : ingénieur sortie d’école direction le cabinet de conseil ou « SSII » prononcé « SS2I » [je n’ai jamais compris pourquoi on ne disait pas « 2S2I », NDLR].

Consultant en Informatique

J’ai fais mon stage de fin d’études dans un bien joli cabinet de conseil [l’un des plus beaux à mes yeux à l’heure actuelle en tout cas, NDLR] où j’ai appris vraiment à faire du vrai bon boulot. Et dès la fin du stage, j’ai été embauché.

J’ai eu la chance d’avoir de très belles missions, de gros projets, de gros budgets, de belles équipes.

J’ai beaucoup appris au contact de fortes personnalités [vraiment sans déconner, NDLR].

Mais…

Il me manquait ma liberté, mon indépendance, mon autonomie, et je ne voyais pas ce que je faisais concrètement.

C’est-à-dire que travailler pour une entreprise internationale de plusieurs milliers de personnes, ça n’a rien à voir avec travailler avec un indépendant ou une PME. Avec ces derniers, la moindre action entraine une réaction immédiate et bien visible sur leur activité : tu as de l’impact.

Le retour à mon premier amour

Alors j’ai démissionné sans trop savoir où j’allais ni ce que je faisais. Je savais juste que je devais le faire pour moi. C’était le bon moment pour me challenger… J’ai donc repris mon activité d’indépendant.

Entre temps, j’ai découvert une nouvelle facette des métiers de web (après le conseil et la réalisation / développement de site web) : la formation professionnelle.

Et j’ai adoré. Je continue même d’adorer.

Chaque semaine, je suis au contact de gens en situation de reconversion que je forme et prépare à un nouveau futur. Je les aide à redémarrer une nouvelle vie, pleine d’espérance. Je vois ce que je fais.

Je forme des gens de 18 à 86 ans [je ne plaisante pas, NDLR] sur les thématiques de : développement web, marketing digital, UX design, référencement web, etc.

Ce que je veux faire

Aider les entrepreneurs, indépendants et petites entreprises à développer leur activité commerciale (et cela passe par la visibilité) sur le web et les réseaux sociaux.

Si vous chercher un passionné de son métier, de travail bien fait, et de contact humain, svp, contactez-moi.